Yasmina FOEHR-JANSSENS

37, ch. de la Paumière, CH- 1231 Conches, Suisse * Yasmina.Foehr@lettres.unige.ch

PR adjointe * Université de Genève, Faculté des Lettres * Littérature française, Moyen Âge, XIIe, XIIIe, XIVe, XVe siècles
Littérature narrative, Exempla, Roman, Littérature parodique et satirique, Études genre : représentations de la masculinité et de la féminité, Études des manuscrits recueils au XIIe s.

OUVRAGES
La Jeune Fille et l’amour. Pour une poétique courtoise de l’évasion, Paris, Droz, 2010.
– (dir., avec Saba Bahar, Agnese Fidecaro) Le Genre de la voix, numéro spécial d’Equinoxe, revue des sciences humaines, 23, 2003.

La Veuve en majesté : Deuil et savoir au féminin dans la littérature médiévale, Genève, Droz, 2000.

ARTICLES
– « Une reine au désert : désolation et majesté dans Berte as grans piés d’Adenet le roi », 14e Congrès international de la Société Rencesvals, Naples, 24-30 juillet 1997 (à paraître).
– « La fiancée perdue et retrouvée dans les romans idylliques (XIIe-XVe siècles) », Clio. Histoire, femmes et sociétés, 30, 2009 (en ligne).
– « La discorde du langage amoureux. Paroles d’amour, paroles de femmes dans les lais et les fabliaux », in A. Paupert & C. Liaroutzos (dir.), La Discorde des deux langages. Représentations des discours masculins et féminins du Moyen Âge à l’Âge classique, Paris, PU Paris Diderot, 2006.
– « La chevauchée merveilleuse : le Vair Palefroi ou la naissance d’une fée », Reinardus. Revue annuelle de la société internationale renardienne, 13, 2000, p.79-95.
– « Conclusion contre dénouement : rhétorique et poétique dans la Châtelaine de Vergi », Pris-Ma, XV/1, 1999 (« Clore le récit »), p.69-83.
– « L’antihéroïne est la sainte : à propos de la Vie de sainte Marie l’égyptienne. I : la prostituée repentie : une figure fascinante, un récit vide. II : Rédemption et travail poétique dans la Vie de sainte marie l’Egyptienne de Rutebeuf », Pris-Ma, XV/2, 1999, p.273-281 et XVI/1, 2000, p.47-59 (« Le Héros et le Saint : Essais sur la perfection »).
– « La Manekine en prose de Jean Wauquelin, ou la littérature au risque du remaniement », CRM, Cahiers de recherches médiévales, 5, 1998, p.107-122.
– « Une recluse fort (peu) courtoise : destin d’une anecdote dans le Roman des sept sages », in E. Mullally & J. Thompson (dir.), The Court and cultural diversity, Cambridge, D.S.Brewer, 1997, p.385-394.
– « La reine Didon : entre fable et histoire, entre Troie et Rome », in E. Baumgartner & L. Harf-Lancner (dir.), Entre fiction et histoire : Troie et Rome au Moyen Âge, Paris, Presses de la Sorbonne nouvelle, 1997, p.127-146
– « Golo ou l’enfant disparu : lectures de Geneviève de Brabant », Equinoxe, revue de sciences humaines, 16, 1996, p.55-68.
– « Le chien, la femme et le petit enfant », Vox romanica, 52, 1993, p.147-163.
– « Quand la manchote se fait brodeuse : Le Roman du Comte d’Anjou », Littérature, 74, mai 1989, p.63-75.

NON PUBLIÉS
– « La chasteté consolatrice : les histoires de femmes persécutées et les impasses de la vertu féminine à la charnière des XIIIe et XIVe siècles », conférence donnée à l’Université de Lausanne, 21 janvier 2000.
– « Une veuve en majesté : l’histoire de Griseldis de Boccace à Chaucer », conférence donnée dans le cadre de l’Atelier Féminin-Masculin de la Faculté des Lettres de l’Université de Genève, décembre 1998.
– « Le chien, la pie et les corbeaux : silence, bavardage et véridicité dans le Roman des Sept Sages » (sur le motif du bavardage), conférence donnée dans le cadre d’un séminaire de troisième cycle, à l’Université de Genève, janvier 1997.
– « Helcana à la croisée des genres : lecture du roman de Cassidorus », conférence présentée au séminaire de littérature française médiévale de Mmes L. Harf et E. Baumgartner, 17 janvier 1996.
– « Le partage de la honte : Orson de Beauvais » (à propos du personnage de l’épouse dans cette chanson de geste), communication pour la journée Katatuchès sur le thème « La Honte », juin 1995.