Tomasz WYSLOBOCKI

Instytut Filologii Roma?skiej UWr., pl. Nankiera 4, 50-140 Wroclaw, Pologne *tomasz.wyslobocki@uni.wroc.pl


PR * Université de Wroclaw * Histoire et littérature française * XVIIIe siècle
Développement du genre romanesque au cours du XVIIIe siècle, Évolution de la pensée philosophique des Lumières, Histoire des femmes en France au XVIIIe siècle, Histoire de l’ancienne France, Histoire politique et sociale de la Révolution française.

OUVRAGE
Obywatelki. Kobiety w przestrzeni publicznej we Francji przelomu wiekow XVIII i XIX (Citoyennes. Femmes dans l’espace public en France à la charnière des XVIIIe et XIXe siècles), Universitas, Cracovie 2014.

ARTICLES
-« Roman moderne : invention des femmes des Lumières », in M. Chrobak et al. (dir.), L’Auteur, le personnage, le lecteur, Wydawnictwo Uniwersytetu Jagiellonskiego, Cracovie, 2014 (à paraître).
– « Le Catéchisme républicain, ou le sens de l’instruction publique de la jeunesse sous la révolution française », in T. Szyma?ski et W. Ucherek (dir.), Orbis Linguarum, OW ATUT, Wroc’aw 2014 (à paraître).
-« La Révolution française et les femmes : vérité et mensonges », in B. Kedzia-Klebeko et al. (dir.), Croyance – Vérité – Mensonges, Wydawnictwo Naukowe Uniwersytetu Szczecinskiego, Szczecin, 2014.
-« Quelle femme pour la République ? Le théâtre révolutionnaire et les représentations de la féminité”, in Krzysztof Jarosz et al. (dir.), Constructions genrées / Gendered Constructions (Romanica Silesiana, vol. VIII), Wydawnictwo Uniwersytetu Slaskiego, Katowice 2013, pp. 221-229.
– « Thomas, Diderot, Galiani i Pani d’Épinay – oswieceniowy spor o kondycje kobiety » (Thomas, Diderot, Galiani et Mme d’Épinay : une querelle sur la condition de femme au temps des Lumières), in M. Pawlowska, T. Wyslobocki (dir.), Pharmacopea / Uzaleznia, obsesje, konflikty, Wydawnictwo Uniwersytetu Wroslawskiego, 2013, p. 157-164.
– « Zapomniana plec – jak Rewolucja francuska nie chciala pamietac o kobietach » (Le sexe oublié : comment la Révolution française n’a pas voulu se souvenir des femmes), Acta Universitatis Lodziensis – Folia Romanica, 8, 2012, p. 233-241.
– « Ôter la raison aux femmes : question d’ordre public », in M. Paw?owska (dir.),
Exclusion / Inclusion au féminin, Wroclaw, Wydawnictwo Uniwersytetu Wroclawskiego (Romanica Wratislaviensia, t. 58), 2011, p.133-143 (résumé en anglais en ligne)
– « Améliorer la condition féminine au temps de la Révolution française : rêve d’un homme solitaire, Charles-Louis Rousseau », in K. Modrzejewska (dir.), La Condition humaine dans la littérature française et francophone, Opole, Wydawnictwo Uniwersytetu Opolskiego, 2011, p.195-202.
– « Contre la lecture des femmes, ou un livre dangereux que l’on n’a pas lu », in T. Swoboda, E. Wierzbowska & O. Wronska (dir.), Autour des “livres que l’on n’a pas lus”, Sopot, Fundacja Rozwoju Uniwersytetu Gdanskiego (Cahiers ERTA, t. 2), 2011, p.189-195.
– « Marjanna w sidlach wolnosci – rewindykacje kobiet a Rewolucja francuska » (Marianne dans le piège de la liberté : revendications des femmes et la Révolution française), in A. Gotfryd & K. Kaczmarek (dir.), Romanica.doc, 1, 1, 2010, Poznan (
en ligne)

NON PUBLIÉ
Obywatelki. Kobiety w przestrzeni publicznej we Francji przelomu wiekow XVIII i XIX. Swiadectwa pismiennicze i literackie [Citoyennes. Femmes dans l’espace public en France à la charnière des XVIIIe et XIXe siècles. Témoignages littéraires et non-littéraires], thèse en histoire et littérature française, Krystyna Gabyjelska, Uniwersytet Wroclawski (Pologne), 2012.