Voix de femmes au Moyen Âge. Savoir, mystique, poésie, amour, sorcellerie XIIe-XVe siècle

Danielle REGNIER-BOHLER (dir.)

Paris, éd. Robert Laffont, coll. « Bouquins », 2005, 1010 pages, 30 euros

Consacré à la culture médiévale, ce livre fait résonner les voix de femmes dans leur étonnante diversité. À travers des textes remarquables il témoigne de leur accès à la lecture et à l’écriture , éclairant ce que trop de clichés jusqu’ici ont occulté. Ainsi du XII e au XVe siècle les pages traduites issues de plusieurs territoires linguistique éclairent un pan essentiel de la culture médiévale.
Introduction générale par Danielle Régnier-Bohler

La voix poétique:
– Trobairitz : Les femmes troubadours,tr. J. CH. Huchet`

Les Voix mystiques :

– Hildegarde de Bingen : Chants et lettres (choix), tr. L. Moulinier, Le Livre des œuvres divines (extraits), tr. M.-F. Notz

– Mechthild de Magdebourg, extraits), tr. R. Pérennec, Vie de sainte Douceline, tr. G. Brunel-Lobrichon

– Marguerite Porete, Le Miroir des âmes simples et anéanties (extraits), tr. D. Régnier-Bohler

Une voix dans la cité : Christine de Pizan :
La Vision de Christine, tr. A. Paupert
Le Livre des trois vertus, tr. L. Dulac
Le Ditié de Jehanne d’Arc, tr. M. Switten

Les savoirs secrets des femmes :
Les Évangiles des Quenouilles, tr. Anne Paupert
Les Quinze Joies de mariage, tr. M. Santucci

Voix d’hommes :
– Voix d’hommes : la voix des censeurs, par D. Régnier-Bohler