Michel de Pure : La Précieuse ou le Mystère de la Ruelle

Édition établie, présentée et commentée par Myriam DUFOUR-MAÎTRE

Paris, Honoré Champion, coll. « Sources classiques », 2010. 820 p. 130€

Au frontispice de La Précieuse, un rideau s’ouvre largement, promettant de nous dévoiler ainsi le mystère de la ruelle, de ces assemblées que l’on ne nomme pas encore des salons. Mais sitôt le livre ouvert, notre curiosité est à la fois attisée, etfrustrée. Qui sont ces précieuses, sous leur masque grec, et que peut bien être la Précieuse ? Mystères des alcôves, mais surtout des cercles rivaux, et bientôt celui d’un roman, intitulé… La Précieuse, contenant lui-même « Le Roman de la Précieuse », allégorique et satirique. Entre conversations galantes et mises en abyme complexes, Michel de Pure compose un intrigant roman de la littérature, qui est aussi une réflexion audacieuse sur l’aspiration des femmes à la vie de l’esprit et à la liberté.