Marie de Gournay : Oeuvres complètes, tomes 1 et 2

Jean-Claude Arnould, Evelyne Berriot, Claude Blum, Anna Lia Franchetti, Marie-Claire Thomine et Valérie Worth-Stylianou (éd.), sous la dir. de Jean-Claude ARNOULD

Paris, Champion, 2002, 2 vol. reliés, 1600 pages, 198 euros.

Marie de Gournay (1565-1645) est bien connue comme « fille d’alliance » de Montaigne et éditrice de ses Essais. Elle est moins reconnue comme auteur, en son nom propre, d’une série d’ouvrages publiés entre 1594 et 1641, et d’une grande diversité : un bref « roman », deux recueils poétiques successifs, une dizaine de traités ou d’épîtres sur les débats contemporains touchant la linguistique et la poétique, autant de traités sur des questions morales, politiques et sociales, plusieurs traductions d’auteurs latins tant en vers qu’en prose, plusieurs écrits autobiographiques, et bien sûr les Préfaces aux Essais de Montaigne et la traduction des citations qu’ils contiennent.

Si certaines parties de cette oeuvre considérable ont déjà fait l’objet de publications partielles, le présent ouvrage propose pour la première fois l’édition critique intégrale des oeuvres de Marie de Gournay, dans la dernière version révisée par l’auteur, avec l’intégralité des variantes et une annotation complète. Elle est précédée d’une introduction qui présente les oeuvres et la carrière de l’auteur, accompagnée d’une bibliographie exhaustive, et suivie d’annexes (reprenant notamment des textes parallèles : correspondance, testaments, etc., d’un glossaire et d’un index