Isabelle de Charrière, salonnière virtuelle

Un itinéraire d’écriture au XVIIIe siècle
Monique MOSER-VERREY
Paris, Hermann, « Les collections de la République des Lettres », juin 2013, 370 pages, 45 €, ISBN : 978 2 7056 8695 6
Grande dame des Lumières européennes, Isabelle de Charrière/Belle de Zuylen (1740-1805) capte par son écriture de femme l’évolution de la littérature française, du mouvement philosophique à l’éveil du nationalisme préromantique tout en passant par les tourmentes de la Révolution.
Son salon virtuel, animé par une vaste correspondance, accueille généreusement ses proches mais aussi les grands auteurs, musiciens et peintres du XVIIIe siècle. De cette archive vivante, elle tire des œuvres brèves et variées à la fois plaisantes et critiques des modes de l’heure. Lectrice assidue des conteuses et des poètes du Grand siècle, elle accorde autant d’importance à la vérité des sentiments qu’à l’honnêteté des rapports interpersonnels, tout en recherchant passionnément la justesse et la beauté de l’expression pour charmer et convaincre ses publics en Hollande, en Suisse, en France, en Angleterre, puis en Allemagne.
Les portraits, les tableaux, les scènes et les illustrations qui agrémentent ses récits témoignent de sa vision perspicace des correctifs à apporter pour promouvoir l’égalité et la justice entre les générations, les sexes, les classes sociales et les peuples dans un monde régénéré où les assemblées de l’Ancien Régime auront fait place aux salons littéraires.
L’autrice :
Monique Moser-Verrey est professeure associée au Département de littératures et de langues modernes de l’Université de Montréal. Elle a publié en collaboration avec Lucie Desjardins et Chantal Turbide, Le corps romanesque. Images et usages topiques sous l’Ancien Régime, PUL, 2009, puis édité , Eighteenth-Century Fiction, 23 : 4 (été 2011). Depuis l’été 2012, on peut consulter une banque d’images issue du même projet en visitant le site Calypso puis en cliquant sur « Estampes et illustrations anciennes ».