Marc André BERNIER

Département de lettres et communication sociale, Université du Québec à Trois-Rivières, C.P. 500, Trois-Rivières (Québec), G9A 5H7 Canada * marc-andre.bernier@uqtr.ca

PR * Université du Québec à Trois-Rivières * Littérature, XVIIIe siècle
 
Littérature française du XVIIIe siècle, Rhétorique latine, néo-latine et française, Enseignement de la rhétorique à l’âge classique, Écriture des femmes au XVIIIe siècle, Roman libertin et histoire de la libre pensée, Littérature et histoire à l’âge classique (dialogues des morts, parallèles, etc.), Textes québécois du XVIIIe siècle.

OUVRAGE
– (dir.), La Raison exaltée. Études sur De la littérature de Madame de Staël, Québec, PU Laval, 2011;

ÉDITIONS CRITIQUES
‑ (éd., avec M.-L.Girou Swiderski), Madame d’Arconville, moraliste et chimiste au siècle des Lumières, Oxford, Voltaire Foundation, « Oxford University Studies in the Enlightenment », 2016.
– (éd., avec D. Dawson), Les Lettres sur la sympathie (1798) de Sophie de Grouchy. Philosophie morale et réforme sociale, Oxford, Voltaire Foundation (Studies on Voltaire and the Eighteenth-Century), 2010. Réédition : Paris, Éditions Hermann, 2013.

ARTICLES

– « De l’anecdote historique à l’écriture biographique chez Madame d’Arconville », in Fr.Charbonneau et M.-P. De Weerdt Pilorge (dir.), Le Passé composé. Mise en œuvre du passé dans l’écriture factuelle : histoire, mémoires, journaux et lettres (1550-1850), Paris, Classiques Garnier (à paraître en 2017).
– « Les deux discours sur la reconnaissance, ou les ambiguïtés de Charlotte juge de Jean-Jacques », in J. De Decker, D. Droixhe & J. Lemaire (dir.), Hommage à Raymond Trousson et Roland Mortier, Paris, Éditions Hermann, 2016, p. 93-104. [Article sur Madame d’Arconville]
– (avec M.-L. Girou Swiderski), « Présentation. Madame d’Arconville (1720-1805) : récit de soi et discours sur la science au siècle des Lumières », in M.A. Bernier & M.-L. Girou Swiderski, Madame d’Arconville, moraliste et chimiste au siècle des Lumières,  voir supra, p. 1-29.
– « Le sourire de la raison : ironie, art de dire et connaissance de soi chez Madame d’Arconville », in M.A. Bernier & M.-L. Girou Swiderski, Madame d’Arconville, moraliste et chimiste au siècle des Lumières,  voir supra, p. 111-120.
– « Ad majorem feminarum gloriam. L’Essai de rhétorique à l’usage des jeunes demoiselles (1745) de Gabriel-Henri Gaillard et la tradition jésuite », in Cl. La Charité (dir.), Femmes, rhétorique et éloquence sous l’Ancien Régime, Saint-Étienne, PUSE, 2012.
– « Sophie de Condorcet, lectrice française d’Adam Smith », Travaux de littérature (Genève, Droz), XXI, 2009 (« La littérature française au croisement des cultures »), p.227-236.
– « Éloquence du corps et sympathie : les « tableaux de sensations » de Sophie de Condorcet », in Th.Belleguic, É. Van der Schueren & S. Vervacke (dir.), Les Discours de la sympathie. Enquête sur une notion de l’âge classique à la modernité, Québec, PU Laval, 2007, p.171-182.