Isabelle BROUARD-ARENDS

14 contour de la motte 35850 Romillé, France * isa.brouard-a@wanadoo.fr
 
PR * Université de Rennes II * Littérature, XVIIIe siècle
Thématique de l’éducation dans le théâtre et le roman, Statut, fonction et représentation de la femme dans les discours anthropologiques, médicaux, philosophiques

OUVRAGES
– (avec Marie-Emmanuelle Plagnol-Diéval, dir.), Femmes éducatrices au Siècle des Lumières, Rennes, PUR, 2007.
– (dir.), Lectrices d’Ancien Régime, Rennes, PUR, 2003.
Vies et images maternelles dans la littérature française du XVIIIe siècle, numéro spécial de Studies on Voltaire and the Eighteenth Century (Oxford), 291, 1991 (Prix de la Fondation Adrien Duvand, Académie des Sciences Morales et Politiques, 1992).


ARTICLES
– «Adèle et Théodore ou Lettres sur l’éducation de Madame de Genlis, une proposition au féminin pour le modèle éducatif des Lumières ?», in P. Pasteur, B. Bodinier et al. (dir.), Genre et éducation : former / se former / être formée au féminin, Rouen/Havre, PU de Rouen et du Havre, 2010.
– «Les écritures de l’Histoire dans Les Lettres trouvées dans des portefeuilles d’émigrés d’Isabelle de Charrière et Les Petits émigrés de Mme de Genlis, de l’enquête ethnologique à l’engagement politique», in J.-Cl. Arnould & S. Steinberg (dir.), Les Femmes et l’écriture de l’histoire. 1400-1800, Mont-Saint-Aignan, PU de Rouen et du Havre, 2008.

– «Les jeux intertextuels dans Adèle et Théodore: le discours éducatif entre contrainte et liberté», in F. Bessire & M. Reid (dir.), Madame de Genlis. Littérature et éducation, Mont-Saint-Aignan, PU de Rouen et du Havre, 2008.
– «De l’errance à la sédentarité: géographies physique, sociale et culturelle dans Trois femmes», Cahiers Isabelle de Charrière, 2, 2007 («Les lieux d’Isabelle de Charrière: places et topoï»).
– «La relation auteur-lecteur dans les paratextes de la fiction des Lumières: une logique de la contrainte» (stratégies auctoriales pour s’adresser aux lectrices), in Th.Bremer & A. Gagnoud (dir.), Process of reading/ Modes de lecture dans l’Europe des Lumières, Montpellier, Publications de l’Université Paul Valéry-Montpellier III, 2006, p.67-78.

– «Trajectoires de femmes, éthique et projet auctorial, Mme de Lambert, Mme d’Epinay, Mme de Genlis», Dix-huitième Siècle, 36, 2004, p.189-196.
– «De la lectrice empirique à la lectrice imaginaire au XVIIIè siècle: la lecture comme expérience essentielle du sujet», in A.Rouxel & G.Langlade (dir.), Le Sujet lecteur. Lecture subjective et enseignement de la littérature, Rennes, PUR, 2004, p.63-70.
– «Les géographies éducatives dans Adèle et Théodore de madame de Genlis», in N. Ferrand (dir.), Locus in fabula. La topique de l’espace dans les fictions d’Ancien-Régime, Louvain, Paris, Dudley,
MA, Editions Peeters, 2004, p.573-583.
– «De l’auteur à l’auteure, comment être femme de lettres au siècle des Lumières’», in N. Racine & M. Trebitsch (dir.), Intellectuelles. Du genre en histoire des intellectuelles, Paris, Éditions Complexe, 2004, p.73-84.
– «Discours féminins, discours libertins: les Lettres de la marquise de ***, les Lettres de mistriss Fanny Butlerd, les Liaisons dangereuses», in A. Richardot, (dir.), Femmes et libertinage au XVIIIème siècle ou les caprices de Cythère, Rennes, PUR, 2003, p.23-132.
– «Mutations culturelles et champ littéraire: ‘gender’ et genre romanesque au XVIIIème siècle», in L.Capdevila, S. Cassagnes , M. Cocaud, D. Godineau, F. Rouquet & J. Sainclivier (dir.), Le Genre face aux mutations. Masculin et féminin, du Moyen Âge à nos jours, Rennes, PUR, 2003, p.137-145.
– «Qui peut définir la femme de lettres’ De la salonnière à la femme de lettres, intégration et exclusion, une dialectique complexe…», in R. Marchal (dir.), Vie des salons et activités littéraires, de Marguerite de Valois à Mme de Staël, Nancy, PU, 2001.
– «L’Élève de la nature de Guillard de Beaurieu ou l’altérité initiatique» [sur la conception des relations de genres chez un disciple de J.-J. Rousseau], in M. Véga-Ritter & A. Montandon (dir.), L’un(e) Miroir de l’autre, Clermont-Ferrand, PU Blaise Pascal, 1998, p.53-66.
– «Du Libertinage au féminisme: Madame de Merteuil ou la difficile conquête de la liberté», in Les Liaisons dangereuses, Ellipses, 1998, p.25-31.
– «De l’allégeance à la contestation: la représentation de l’intimité dans l’univers romanesque d’Isabelle de Charrière», in Une Européenne: Isabelle de Charrière en son siècle, Hauterive-Neuchâtel, Éditions Gilles Attinger, 1994, p.149-157.
– «Vérité et mensonge dans Les Illustres Françaises», in F. Deloffre (dir.), Autour d’un Roman: Les Illustres Françaises de Robert Challe, Paris, H. Champion, 1992, p.57-68 ; également paru in Autour de Robert Challe, Paris, H. Champion, 1993, p.183-193.
– «De L’École des mères à la Mère confidente: héritage et innovation», Revue Marivaux, 1993, 3, p.63-68.
– «L’Éducation au siècle des Lumières: progrès et stagnation», in Diffusion du savoir et affrontement des idées, 1600-1770, Montbrison, Association du Centre Culturel de la ville de Montbrison, 1993, p.311- 323.
– «La Nouvelle Héloïse: origine et évolution d’une destinée romanesque», in Rousseau, l’Emile et la Révolution, Paris, éditions Universitas, 1992, p.271-278.
– «Le Mariage dans la littérature française du XVIIIe siècle: révolution familiale et évolution sociale», Eighteenth Century Studies (Oxford), 305, p.1706-1710.
– «Les Solitaires et La Nouvelle Héloïse ou l’ambiguïté féminine chez J.J. Rousseau», in Études J.-J. Rousseau, Édition à L’Écart, 1991, p.77-84.
– «Les Fables de Florian et l’édification d’une morale domestique», in Cahiers Roucher-André Chénier, 10-11, 1990-1991, p.99-107.
– «La Maternité au XVIIIe siècle: stagnations et évolutions», in M. Dayras (dir.), Liberté, égalité, Paris, Éditions du libre arbitre, 1990, p.63-77.
– «L’Éveil des consciences médicales et le corps maternel dans la France citadine et rurale du XVIIIe siècle», Studies on Voltaire and the Eighteenth Century (Oxford), 1989, p.889-898.
– «La Naissance illégitime: faute ou innocence maternelles’», XVlIIe siècle, 21, 1989, p.369-379.