Ghislain TRANIÉ

Certifié d’Histoire-Géographie, chargé de cours vacataire * Centre Roland Mousnier * Histoire moderne : XVIe-XVIIe siècles
Histoire des femmes, histoire du monachisme féminin, histoire de la noblesse, anthropologie historique.

 

OUVRAGES
Philippe de Gueldre (1467-1547), « Royne de Sicile » et « povre ver de terre », Paris, Garnier Classiques, coll. « Bibliothèque d’histoire de la Renaissance », n°13, 2018.
 
ARTICLES
– « ‘Pour servir d’éclaircissement à ceux qui pourroient estre abusez par les artifices, cabales et colligations’ : négocier l’autorité au sein des communautés de religieuses à l’époque moderne », Chrétiens & Sociétés XVIe-XXIe siècles, n°27, 2020.
– « Gouverner par le manuscrit ? Une économie politique du manuscrit à la cour de Bourgogne à l’époque de Marguerite d’York (1468-1503) », PECIA : le livre et l’écrit, n°21, 2019.
– « Philippe de Gueldre (1467-1547), duchesse de Lorraine : les pratiques d’un pouvoir au féminin dans la Lorraine de la Renaissance », Le Pays lorrain, septembre 2018.
– « Les libéralités d’un ‘povre ver de terre’. Les dépenses de sœur Philippe de Gueldre au couvent de Pont-à-Mousson (1519-1547) », Annales de l’Est, n°2, 2017, p.19-34.
– « Le couvent de Pont-à-Mousson et l’exercice du pouvoir par Philippe de Gueldre, modèle des femmes Guise et en particulier de Marie de Lorraine », Annales de l’Est, 2017, n°1, p.93-106.
– « ‘Mes amys sont en grand nombre ; […] le Roi est mon cousin, et il m’ayme : c’est tou dire’. La question du genre dans le réseau de sœur Philippe de Gueldre (1519-1547) », Carole Carribon & alii (dir.), Réseaux de femmes. Femmes en réseaux XVIe-XXIe siècles, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 2017, p.91-104.
– « ‘L’honneur que le Roy me faict aitre marry de mon aspessance me consolle et m’afflige’. Les effets de l’infécondité sur les corps de Louise de Lorraine et de Henri III », Naissance et petite enfance à la cour de France, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2016, p.109-123.
– « Un exemple d’articulation du féminin et du masculin à travers le mécénat. Les pratiques de Philippe de Gueldre (1467-1547) et d’Antoine de Lorraine (1489-1544) », Le mécénat féminin en France et en Bourgogne XIVe-XVIe siècles. Le Moyen Âge, t.117, fasc.3-4, 2011, p.531-544.
– « Amour divin, amour mondain dans les lettres de sœur Philippe de Gueldre (1519-1547) : une lecture de l’intérieur du providentialisme lorrain ? », Michel Braud, Maurice Daumas (dir.), Amour divin, amour mondain dans les écrits du for privé de la fin du Moyen Âge à 1914. Actes du colloque international tenu à l’université de Pau, THELEME/IRIS, 3-5 juin 2010, Pau, Cairn, 2011, p.33-46.
« La bibliothèque de la reine Louise de Vaudémont à Chenonceau. Essai de reconstitution d’après l’inventaire de 1603 », Annales de l’Est, 2010, n°1, p.139-171.
 
NOTICES
– « Marguerite d’York » (mise en ligne prévue hiver 2020-2021), « Philippe de Gueldre » (2018), Dictionnaire des femmes de l’Ancien Régime
– « Portrait de Philippe de Gueldre », « Portrait de Philippe de Gueldre en clarisse », Olivier Christin (dir.), Un nouveau monde. Naissance de la Lorraine moderne, Paris, Somogy Éditions d’Art, 2013, p.342-343.
 
DIVERS
Louise de Lorraine (1552-1601) : l’esprit et la lettre d’une reine de France, mémoire de maîtrise sous la direction du professeur Denis Crouzet. Voir en ligne:http://cour-de-france.fr/article1582.html