Géraldine THER

Géraldine THER, 398 chemin de Saint-Vincent 12400 Saint-Affrique, France * geraldine.ther@gmail.com
 
Centre Georges Chevrier (UMR 7366), Dijon * Histoire, XVIIIe siècle
 
Histoire sociale, de la famille, du genre, Histoire de la justice, des factums, Histoire du corps, de la violence, de l’infanticide..

ARTICLES
– « La représentation des personnages de sœurs dans les mémoires judiciaires (France, 1770-1780) », in F. Boudjaaba, C. Dousset & S. Mouysset (dir.), Frères et sœurs du Moyen Âge à nos jours, Berne, Peter Lang, 2016, p. 575-588.
– « L’arbitraire du juge : représentations et pratiques dans les factums de la fin du XVIIIe siècle » in B. Garnot & B. Lemesle, La Justice entre droit et conscience du XIIIe au XVIIIe siècle, Dijon, PUD, 2014, p. 93-102. [L’arbitraire des juges ne conduit pas nécessairement à davantage de sévérité. La deuxième partie de l’article le met en avant en s’appuyant sur des factums rédigés pour défendre des femmes accusées d’infanticides.]
– « La représentation du couple dans les factums d’avocats à la fin du XVIIIe siècle », in L. Faggion, C. Regina, B. Ribémont (dir.), La Culture judiciaire du Moyen Âge à nos jours, Dijon, PUD, 2014, p. 61-76.
– « Corps de parents, corps d’enfants dans les factums français de la fin du XVIIIe siècle », in G.-M. Luca & J. Thomas (dir.), Parent’s Bodies, Children’s Bodies. From Conception To Education, Timisoara, Editura « Victor Babes », 2013, p. 100-119 [la représentation des corps de pères et de mères entraîne une réflexion sur le genre].
– « Les factums : une source pour l’histoire des femmes », La Revue du Centre Michel de l’Hospital, 3, avril 2013 («Découverte et valorisation d’une source juridique méconnue : le factum ou mémoire judiciaire», dir. J. Vendrand-Voyer), p. 33-44.

NOTICE

– « La dame Guy étoit une méchante femme et capable de tout », in C. Regina & L. Faggion (dir.), Dictionnaire de la méchanceté, Paris, Max Milo, 2013, p. 146-147.

NON PUBLIÉ

La représentation des femmes dans les factums, 1770-1789. Jeux de rôles et de pouvoirs, thèse de doctorat, dir. Benoît Garnot (Jury : Scarlett Beauvalet, Benoît Garnot, Dominique Godineau, Sylvie Mouysset, François-Joseph Ruggiu), Université de Bourgogne-Franche Comté, 2015, 556 pages.
Factums et histoire de la famille 1770-1804. La représentation des affaires d’infanticide dans les mémoires d’avocats, mémoire de Master 2, dir. Benoît Garnot, Université de Bourgogne, 2009, 134 pages (la réflexion sur l’infanticide est menée en mettant en avant les rôles des différents membres de la famille et est donc liée à une approche par le genre).