Elena GRETCHANAIA

1/2-18, Naberejnaia T. Chevtchenko, 121059, Moscou, Russie * el_gret@mail.ru

Chargée de recherche * Institut de littérature mondiale (Académie des sciences) * Littérature française et russe, XVIIIe, XIXe siècles
Textes autobiographiques : Mémoires, journaux intimes, lettres

OUVRAGES
« Je vous parlerai la langue de l’Europe… ». La francophonie en Russie (XVIIIe-XIXe siècles),Bruxelles, Bern, Berlin, etc., Peter Lang, 2012.
Interactions littéraires russo-françaises et le contexte religieux (1797-1825),(princesse de Tarente, Mme de Krüdener, Mme de Staël), Moscou, IMLI RAN, 2002 (prix Leroy-Beaulieu, 2003 ; en russe ; résumé en français)


ÉDITIONS CRITIQUES

– (avec Michel Mercier et Francis Ley) Julie de Krüdener : Autour de Valérie. Œuvres de Madame de Krüdener, Paris, H. Champion, 2007.
– (avec Catherine Viollet) « Si tu lis jamais ce journal… » : Diaristes russes francophones. 1780-1854, Paris, CNRS éditions, 2008.
– Mme de Krüdener : Valérie, Moscou, Naouka, 2000
– Mme de Krüdener : Textes autobiographiques inédits, Moscou, OGI, 1998.

ARTICLES
-«Les Femmes russes francophones en tant que médiatrices culturelles (fin du XVIIIe – début du XIXe siècle)», in G. Leduc (dir.)
Les Rôles transfrontaliers joués par les femmes dans la construction de l’Europe, Paris, L’Harmattan, 2012.
– « L’usage du français et du russe dans les journaux féminins (XVIIIe-premier tiers du XIXe siècle », Cahiers du monde russe (à paraître).
– (avec Catherine Viollet) « Diaristes et épistolières russes (fin XVIIIe ? début XIXe siècle) : reflets de l’histoire », in N. Pellegrin (dir.), Voyageuses et histoire(s) Partie 2, numéro spécial de Revue Genre & Histoire, 8, 2011 (
en ligne).
– «‘Nous voudrions que les femmes s’occupent de la littérature’ : Traductions des romancières françaises en Russie autour de 1800», in A. Geiller, A. Montoya & S. van Dijk (dir.),
Women Writing Back – Writing Women Back. Transnational Perspectives from the Late Middle Ages to the Dawn of the Modern Era, Leiden, Brill, 2010.
– (avec Catherine Viollet) «L’éducation européenne des jeunes aristocrates russes, d’après leurs journaux inédits ( fin 18e-début 19e siècle), in P. Pasteur, B. Bodinier et al. (dir.), Genre et éducation : former / se former / être formée au féminin, Rouen/Havre, PU de Rouen et du Havre, 2010.
– « Traductions des romancières françaises en Russie autour de 1800 », in A. Gilleir, A. C. Montoya & S. van Dijk (dir.),
Women Writing Back/Writing Women back : Transnational Perspectives from the Late Middle Age to the Dawn of the Modern Era, Leiden, Brill, 2010.
– (avec Natalia Mikhaïlova) « Album d’Elisabeth » (sur l’album d’Elisaveta Demidova, 1810), Nache nasledie, 89-90, 2009, p.76-85.
– « Empire de la vertu et ivresse de la vanité : un brouillon de la lettre de Madame de Krüdener à Johann-Georg Zimmermann », Épistolaire. Revue de l’A.I.R.E., 34, 2008, p.165-169.
– « L’histoire, affaire de femmes ? Les femmes francophones russes du XVIIIe siècle face à l’histoire », in J.-Cl. Arnould & S. Steinberg (dir.),
Les Femmes et l’écriture de l’histoire. 1400-1800, Mont-Saint-Aignan, PU de Rouen et du Havre, 2008.
– « L’exil et la patrie dans la correspondance des émigrés français en Russie» – « Sept lettres inédites de la princesse de Tarente à la comtesse Golovina », in R. Baudin, S. Bernard-Griffiths, Ch. Croisille & E.a Gretchanaia (dir.), Exil et épistolaire aux XVIIIe et XIXe siècles : Des éditions aux inédits, Clermont-Ferrand, PU Blaise Pascal, 2007 (Cahiers d’études sur les correspondances des XIXe et XXe siècles, 16), p.157-190.
– « Textes autobiographiques des femmes russes rédigés en français », Dix-huitième siècle, 36 (« Femmes des Lumières »), 2004.
– « Lettres inédites de Madame de Staël à Ferdinand Christin », Revue d’histoire littéraire de la France, 4, 2003, p.933-941.
– « Fonction des citations littéraires dans les albums féminins russes rédigés en français (fin du XVIIIe-début du XIXe siècle », in I. Brouard-Arends, Lectrices d’Ancien régime, Rennes, PUR, 2003, 431-439.
– « Un brouillon de Valérie de Mme de Krüdener, dans ses archives à Moscou », XVIIIe siècle, 32, 2000, p.323-330.
– « Entre le silence et l’aveu : le langage des manuscrits de l’impératrice Elisabeth Alexeevna et de son entourage féminin » (en russe), Iazyki roukopissei (Saint-Pétersbourg, Union des écrivains), 2000, p.67-84.
– « Textes français des femmes aristocrates russes et interaction des cultures » (en russe), Izvestiia RAN, seriia literatury i iazyka (Moscou), 58, 1, 1999, p.33-44.
– « Deux lettres de la princesse de Tarente à la comtesse Golovina », XVIIIe siècle, 31, 1999, p.331-343.

NOTICES
– «
Catherine II de Russie », in Dictionnaire des femmes de l’Ancienne France, SIEFAR, 2006.
– «
Ekaterina Romanovna Dachkova », in Dictionnaire des femmes de l’Ancienne France, SIEFAR, 2005.
– «
Louise Emmanuelle de Tarente », in Dictionnaire des femmes de l’Ancienne France, SIEFAR, 2003.