Mme de La Fayette – Sur la toile…

Remue-ménage sur la toile
en soutien
à La Princesse de Clèves
de Mme de Lafayette

  • Badge téléchargeable «Je lis La Princesse de Clèves» :
L’Observatoire du livre et de l’écrit en Ile-de-France (Le Motif) est l’éditeur d’un badge «Je lis La Princesse de Clèves» distribué lors du Salon du livre et qui a rencontré un franc succès dans les manifestations et autres lieux de mobilisation. Le badge est désormais épuisé, mais on peut le réaliser soi-même en téléchargeant le fichier pdf
  • Fabula.org, «Au secours de la Princesse de Clèves» :
Les amours de la Princesse et du Prince de Nemours seront-ils bientôt lues sur toutes les places de France et d’Europe? N’hésitez pas à signaler vos initiatives locales à Fabula, qui tient à jour les actualités consacrées à la défense de La Princesse…

  • Facebook : éclosion de groupes anti et pro «Princesse» !
Cela bataille dur également sur Facebook… Entre celles et ceux qui volent au secours de la Princesse et ses pourfendeurs/pourfendeuses, le combat fait rage.
Les premiers choisissent le registre « défense » et « fan club » avec les groupes:
« Je lis la Princesse de Clèves » (2212)
« Pour la défense de la Princesse de Clèves » (435 membres)
« Fan club de la Princesse de Clèves » (290)
« Défenseurs de la Princesse de Clèves » (104)
« Mourir pour Clèves » (76 membres)
« Je lis la Princesse de Clèves » (56)
« La Princesse de Clèves fait de la résistance » (41)
« Fan de la Princesse de Clèves » (38 membres)
Ou, plus politiques:
« La Princesse de Clèves – Lecture-marathon pour Sarkozy » (204 membres)
« Pour karcheriser Sarkozy, envoyez la Princesse de Clèves à l’Elysée! » (36 membres)
« La Princesse de Clèves à l’Elysée : Sarkozy et Mme de La Fayette » (22 membres)
« Envoie toi aussi la princesse de Clèves Sarkozy » (10 membres).
Le registre des seconds peut se faire haineux et ordurier, à raccrocher à la longue tradition des pamphlets misogynes de notre histoire: du sobre « Si toi aussi du détestes la Princesse de Clèves » (8 membres) à « La Princesse de Clèves est une pouffiasse » (244 membres), en passant par « Si toi aussi tu veux butter (sic) cette putain de princesse de Clèves » (124 membres), « Je brûlerai ‘La Princesse de Clèves’ juste après l’oral de Français » (9 membres).
Dans un autre registre politique, on trouve également le groupe « Je préfère le Capital à la Princesse de Clèves » (30 membres).
Bref, les propos du président n’ont pas laissé certain-es indifférent-es et ont tristement rallumé la querelle des sexes version 2009… (décompte au 21 mai 2009).