Constance CARTMILL

417 Fletcher Argue, Département de français, d’espagnol et d’italien, Université du Manitoba, Winnipeg, Manitoba, Canada R3T 5V5 * Constance_Cartmill@umanitoba.ca

Université du Manitoba * PR adjoint * Littérature française, XVIIe, XVIIIe siècles
Épistolaire, Roman, Théories de la subjectivité, Problématique de l’altérité dans la littérature de contact

ARTICLES
– « La rhétorique de la réticence, ou l’être déchiré dans les Lettres d’amour de Madame Roland (1777-1780) », in C. La Charité et R. Roy (dir.), Femmes, rhétorique et éloquence sous l’Ancien Régime, Saint-Étienne, PUSE, 2012.
– « Les déguisements du moi dans la Correspondance de Madame de Sévigné, ou la naissance de l’autobiographique », Biblio 17, 145(« La Spiritualité/L’Épistolaire/Le Merveilleux »), 2003.
– « La Providence chez Madame de Sévigné : jansénisme ou mondanité ? », Biblio 17, 138, 2002 (« La Femme au XVIIe siècle »).
– « Madame de Sévigné et les maximes du mariage », in C. Carlin (dir.), Le Mariage sous l’Ancien Régime, Dalhousie French Studies, 56, automne 2001, p.98-107.
– (avec Rebecca Colborne) « Qui a peur de la Princesse de Clèves ? ou Qu’est-ce que la critique féministe peut nous dire sur le classicisme ? », Dalhousie French Studies, 48, 1999, p.19-33.
– « Inventions du moi à l’âge classique : Sévigné et Bussy-Rabutin », in J.-P. Beaulieu et D. Desrosiers-Bonin (dir.), Dans les miroirs de l’écriture : La réflexivité chez les femmes écrivains d’Ancien Régime, Montréal, Paragraphes, 1998, p.117-123.
– « Le Tiers exclu, ou l’histoire d’un frère mal aimé » (les rapports entre Madame de Sévigné et ses enfants), in C. Carlin (dir.), La Rochefoucauld, Mithridate, Frères et soeurs, Les Muses soeurs, Biblio 17, 1998, p.257-264.
– « Madame de Sévigné et la théorie de la sympathie », in R. Duchêne (dir.), Madame de Sévigné (1626-1696) : Provence, spectacles, « lanternes », Grignan, Ass. d’action cult. des châteaux départ. de la Drôme, 1998, p.277-286.
– « Le Général et le singulier, ou les avatars de On dans les Lettres de Madame de Sévigné », in N. Boursier & D. Trott (dir.), Oeuvres & Critiques, XIX, 1, 1994 (« Redécouverte de la modernité (1492-1789 »), p.135-137.
– « Conversations insupportables : les lieux énonciatifs de La Princesse de Clèves », Papers on French Seventeenth Century Literature, 39, 1993, p.435-446.