Claire PONSICH

46 rue Voltaire, 94 190. Villeneuve-Saint-Georges, France * claire.ponsich@infonie.fr

PR, ATER * Université de Pau / Paris I Sorbonne * Histoire médiévale, XIVe-XVe siècle
Femmes de pouvoir, Correspondance ducale et royale, Registres de chancellerie, Réseaux de relations, Couronne d’Aragon, Roussillon, Catalogne

ARTICLES
– « Grossesse, accouchement et mort d’un primogenit et d’autres infants dans la correspondance d’une reine à la fin du XIVe siècle », in actes du colloque La Naissance au Moyen Âge (à paraître).
– « L’intervention de la reine d’Aragon Violant de Bar dans des désignations épiscopales. Étude de quelques-unes de ses lettres envoyées entre 1387 et 1396 », in actes du colloque Devenir évêque au Moyen Âge, Du Choix de la personne à la prise de possession du bénéfice, Sources et vocabulaire (à paraître).
– « Obtenir la paix entre familles princières ou réconcilier des époux. La médiation, un choix de Violant de Bar devant les conflits », in M. Charageat (dir.), Femmes, paix et réconciliation au moyen âge et au début de l’époque moderne (L’espace nord méditerranéen), no spécial d’Études Roussillonnaises, Revue d’Histoire et d’Archéologie Méditerranéennes, XXVI, 2011 (à paraître).
– « René d’Anjou et son aïeule reine veuve d’Aragon : la venue en Provence de Yolande de Bar a t-elle profité à son jeune petit-fils ? », in J.-M. Matz (dir.), René d’Anjou (1409-1480) : pouvoirs et gouvernement, Angers, PU d’Angers, 2010 (à paraître).
– « Distiller ses conseils ou donner son avis, les solutions épistolaires de Violante de Bar », in M. Charageat & C. Leveuleux-Teixeira (dir.), Consulter, juger, décider : le rôle de l’avis dans le processus décisionnel en Occident méditerranéen au Moyen Âge, 2010 (à paraître).
– « Car amic dans la correspondance de Yolant de Bar. Un discours épistolaire convenu de l’amicitia ou celui d’une affectivité durable et d’un amour bénéfique ? », Méridiennes (actes du colloque « Amor, amicitia, esquisse d’un discours savant sur l’amour et l’amitié au Moyen Âge »), 2010 (à paraître).
– « Des sources indirectes, les lettres de Violant de Bar, reine veuve d’Aragon », Études Roussillonnaises, Revue d’Histoire et d’Archéologie Méditerranéennes, t.XXV, 2010 (à paraître).
– « Les notions de conseil et de lieutenance chez Violant de Bar, duchesse de Gérone puis reine d’Aragon à la fin du XIVe siècle », in A. Nayt-Dubois & E. Santinelli-Foltz (dir.), Femmes de pouvoir, pouvoirs des femmes dans l’Occident médiéval et moderne, Valenciennes, PU de Valenciennes, 2009, p.195-222.
– « Des lettres, le livre et les arts dans les relations de Violant de Bar et de Gaston Fébus vers 1388-1389 de Violant de Bar et de Gaston Fébus », in V. Fasseur (dir.), Froissart à la cour de Béarn. L’écrivain, les arts et le pouvoir, Turnhout (Belgique), Brepols Publishers, 2009.
– « La correspondance de Yolande de Bar, reine veuve d’Aragon : une source sur Benoît XIII et le concile de 1408 », in H. Millet (dir.), Le Concile de Perpignan, no spécial d’Études Roussillonnaises, Revue d’Histoire et d’Archéologie Méditerranéennes, XXIV, déc. 2009, p.93-105.
– « De la parole d’apaisement au reproche. Un glissement rhétorique du conseil ou l’engagement politique d’une reine d’Aragon ? », in S. Péquignot & S. Hirel (dir.), La Parole des rois. Couronne d’Aragon et de Castille. XIIIe-XVe siècles. Regards croisés sur la glose au Moyen Âge, no spécial des Cahiers d’études hispaniques médiévales (ENS éditions), 31, déc. 2008, p.81-118.
– « Le carme perpignanais Guillem Sedaçer, familier de Violant de Bar. Étude de trois lettres secrètes inédites de 1382 de la duchesse de Gérone », in Perpignan, l’Histoire des catholiques dans la ville du Moyen Âge à nos jours, Perpignan, éd. Archives Communales de Perpignan (coll. Perpignan-Archives-Histoire), 2008, p.279-303.
– « Un témoignage de la Culture en Cerdagne, la correspondance de Violant de Bar (1380-1431) », Études Roussillonnaises, Revue d’Histoire et d’Archéologie Méditerranéennes (« Le Moyen Âge dans les Pyrénées catalanes, Art, Culture et société »), 3e s., t.XXI, éd. Trabucaire, sept. 2005, p.147-193.
– « Perpignan la féminine (1380-1431). Quand une femme de pouvoir codifie l’espace, maîtrise l’émotion politique mais libère le sentiment familial », in R. Sala & M. Ros (dir.), Perpignan, Une et plurielle, Perpignan, éd. Trabucaire/Archives de la Ville de Perpignan, 2004, p.177-203.
– « L’honneur de la vicomtesse d’Illa i de Canet et d’une noble dame valencienne, deux favorites de la duchesse de Gérone, puis de la reine d’Aragon », Études Roussillonnaises, Revue d’Histoire et d’Archéologie Méditerranéennes, t.XX, mars 2003, p.75-87.
– « L’espace d’une reine dans le palais. L’exemple de la Confédération catalano-aragonaise (fin XIVe-début XVe siècles) », in M.-Fr. Auzépy & J. Cornette (dir.), Palais et Pouvoir. De Constantinople à Versailles, Paris, PU de Vincennes, 2003, p.183-227.
– « La renommée des princesses Yolande (XIVe-XVe siècles) », Le Roussillon, S.A.S.L des P.-O. (Société Agr., Scientifique et Littéraire des Pyrénées-Orientales), vol. 109, Perpignan, déc. 2001, p.251-290.
– « Violant de Bar (1365-1431). Ses liens et réseaux de relations par le sang et l’alliance », Les Cahiers du C.R.I.S.I.M.A. (PU de Montpellier, « Reines et princesses au Moyen Âge) », nov. 2001, p.233-276.