Charlotte SIMONIN

Lycée Poincaré, 2 rue de la Visitation, 54000, Nancy, France * chajsim@aol.com

Agrégée Lettres modernes, docteure en littérature française * Littérature française, XVIIe et XVIIIe siècles
Auteures XVIIe et XVIIIe siècles, France, Angleterre, théâtre, Mme de Villedieu, Mlle Deshoulières, Anne-Marie du Bocage, Mme du Châtelet, Françoise de Graffigny, Voltaire, Diderot
ARTICLES
– « Des ‘bureaux d’esprit’ à ‘Mlle Fadasse’, les femmes de lettres à travers le Journal de Charles Collé », in D. Quéro & M.-E. Plagnol-Diéval (dir.), Charles Collé, au coeur de la République des Lettres, Rennes, PUR, 2013 (à paraître).
– « Textes, mensonges et idéaux : les vérités labiles du Journal de Collé », Studi Francese, 2014 (à paraître).
– (avec Franck Cabane) « Denis Diderot et Françoise de Graffigny : silence scénique et mirages de l’identique », Recherches sur Diderot et l’Encyclopédie, 47, 2012 (« Diderot et l’univers des spectacles »), p. 75-92.<
– « Cénie et La Gouvernante : de troublantes similitudes », in J. Dagen, C. François-Giappiconi et S. Marchand (dir.), La Chaussée, Destouches et la comédie nouvelle au XVIIIe siècle, Paris, PUPS, 2012, p. 293-305.
– « Au verso des Lettres d’une Péruvienne, Françoise de Graffigny, une dramaturge féconde et méconnue », in Catalogue « Françoise de Graffigny rentre à Lunéville », donation Pierre Mouriau de Meulenacker, Lunéville, 2012, p. 51-62 (en ligne).
– « Les chatteries des Deshoulières : Des Epîtres à Grisette à La Mort de Cochon, l’humour burlesque d’une mère et sa fille », in M. Camus (dir.), Création au féminin, Volume 4 : Les humeurs de l’humour, Dijon, PU de Dijon, 2010, p. 21-33.
– « ‘Je est une autre’, du péritexte au féminin dans quelques romans de Mouhy », in J. Herman, K. Peeters & P. Pelckmans (dir.), Le Chevalier de Mouhy, Bagarre et bigarrure, New York, Rodopi, 2010, p. 51-65.
– « ‘L’Idole’ et ses ‘balafres’, ou Voltaire et ses livres à travers la correspondance de Françoise de Graffigny », in Fr. Bessire & Fr. Tilkin (dir.), Voltaire et le livre, Ferney-Voltaire, Centre International d’Etude du XVIIIe siècle, 2009, p. 149-172.
– « Deuxième sexe, deuxièmes genres ? Femmes auteurs et genres mineurs », in C. Bahier-Porte & R. Jomand-Baudry (dir.), Ecrire en mineur au XVIIIe siècle, Paris, Desjonquères, 2009, p. 151-166.
– « Madame de Villedieu romancière versus dramaturge : enquête sur une dualité », in N. Grande & E. Keller-Rahbé (dir.), Madame de Villedieu et le théâtre, Biblio 17, Narr Verlag,184, 2009, p. 13-27.
– (avec David Smith), « Les fortunes de Cénie en France et à l’étranger », in M.-L. Girou-Swiderski, S. Massé & Fr. Rubellin (dir.), Ris, masques et tréteaux, aspects du théâtre du XVIIIe siècle, Montréal, PU de Laval, 2008, p. 323-349.
– « Des Chiffres et des lettres, le théâtre de Voltaire entre les registres de la Comédie-Française et la correspondance de Françoise de Graffigny », Œuvres et critiques, XXXIII, 2, 2008, p. 31-46.
– « La Péruvienne et ses robes ou Françoise de Graffigny, le Parlement, et les Parlementaires », in Fr. Bidouze (dir.), Le Parlement et les Lettres au XVIIIe siècle, Pau, PU de Pau, 2008, p. 32-45.
– « ‘Madame la Péruvienne’, ‘La Grosse’ ou ‘Maman’, Les jeux du je dans la correspondance de Françoise de Graffigny », in R. Wintermeyer & C. Bouillot (dir.), Moi privé, moi public dans les mémoires et les écrits autobiographiques du XVIIe siècle à nos jours, Rouen, PU de Rouen et du Havre, 2008, p. 53-65.
– « ‘Pompon Newton’ versus ‘Marie Chiffon’ ? Emilie du Châtelet (1706-1749) et Françoise de Graffigny (1695-1758) en miroir, et au miroir de leurs contemporains », in U. Kölving & O. Courcelles (dir.), Emilie du Châtelet, éclairages et documents nouveaux, Ferney-Voltaire, Centre international d’étude du XVIIIe siècle, 2008, p. 61-83.
– « Childéric, premier roi de France ou Heurs et Malheurs de la monarchie à travers quatre tragédies (1737, 1774, 1815, 1817)», in P. Mironneau & G. Lahouati (dir.), Figures de l’histoire de France dans le théâtre au tournant des Lumières (1760-1830), Oxford, SVEC, 2007, p. 17-34.<
– « De Minette à Théonise, Françoise de Graffigny et l’éducation féminine », in I. Brouard-Arends & M.-E. Plagnol-Diéval (dir.), Femmes éducatrices au siècle des Lumières, Rennes, PU de Rennes, 2007, p. 227-237.
– « Des Seuils féminins ? Le péritexte chez Madame de Villedieu », in E. Keller-Rahbé & N. Grande (dir.), Madame de Villedieu ou les audaces du roman, numéro spécial de Littératures classiques, 61, printemps 2007, p. 153-172.
– « Honneur aux dames, Ladies First ? Péritexte masculin d’œuvres féminines », in I. Galleron (dir.), L’Art de la préface au siècle des Lumières, Rennes, PU de Rennes, 2007, p. 153-169.
– « Vie privée, vie publique, hommes et femmes de lettres à travers la correspondance de Françoise de Graffigny », in H. Duranton (dir.), Pauvre Diable, Destins de l’homme de lettres au XVIIIe siècle, Saint-Etienne, PU de Saint-Etienne, 2006, p. 97-108.
– « Plaisirs et peines dans la littérature enfantine et les Mémoires du XVIIIe siècle», in J.-E. Girot (dir.), Littératures pour la Jeunesse, Valenciennes, PU de Valenciennes, 2006, p. 27-71.
– « Les Feux purs de l’amour ou l’amour et la sexualité dans la traduction du Paradise Lost de Madame du Boccage », in A. Cointre, Flo. Lautel & A. Rivara (dir.), La Traduction du discours amoureux, Metz, PU de Metz, 2006, p. 323-345.
– « ‘Cent fois sur le métier’ ou la création à travers la correspondance de Madame de Graffigny », in M. Camus (dir.), Création au féminin (Volume un, Littérature), Dijon, PU de Dijon, 2006, p. 113-125.
– « Panorama du théâtre de société à travers la correspondance de Madame de Graffigny », in M.-E. Plagnol-Diéval & D. Quéro (dir.), Les Théâtres de société au XVIIIe siècle, Bruxelles, éditions de l’Université de Bruxelles, 2005, p. 179-188.
– (avec David Smith), « Du nouveau sur Madame Denis, Les Apports de la correspondance de Madame de Graffigny », Cahiers Voltaire, 4, 2005, p. 25-56.
– « L’argent des livres dans la correspondance de Madame de Graffigny », in M. Poirson (dir.), Art et argent en France au Temps des Premiers Modernes, Oxford, SVEC, 10, 2004, p. 82-93.
– « Le ‘Grand’ Corneille à travers la correspondance de Madame de Graffigny », XVIIe siècle, octobre 2004 (« Corneille après Corneille »), p. 669-675.
– « Des sœurs d’Outre-Manche, ou les adaptations anglaises de Cénie de Madame de Graffigny », in J. Mallinson (dir.), Madame de Graffigny : femme de lettres, écriture et réception, Oxford, SVEC, 12, 2004, p. 261-271.
– « ‘The Wonder’ ou les premières traductions françaises des pièces de Susanna Centlivre », in A. Cointre & A. Rivara (dir.), La Traduction des genres non romanesques au XVIIIe siècle, Metz, PU de Metz, 2004, p. 167-187.
– « Phaza, la ‘fille-garçon’ de Madame de Graffigny », in K. Astbury & M.-E. Plagnol-Diéval (dir.), Le Mâle en France 1715-1830, Représentations de la masculinité, Peter Lang, 2004, p. 51-62.
– « ‘La Grosse’ et la chère ; la nourriture à travers la correspondance de Madame de Graffigny », inT.-V Ton-That (dir.),Nourriture et littérature, De la fourchette à la plume, Paris, Edition des Trois Plumes, 2003, p. 71-86.
– « Mon chouris et mes lunettes ou la pratique de la lecture à travers la correspondance de Madame de Graffigny », in I. Brouard-Arends (dir.), Lectrices de l’Ancien Régime, Rennes, PU de Rennes, 2003, p. 153-165.
– « Madame de Graffigny : panorama de la poésie au XVIIIe siècle à travers sa correspondance », SVEC (Voltaire Foundation, Oxford), 1, 2003, p. 383-396.
– « Le théâtre dans le théâtre ou le spectacle de la salle à travers la correspondance de Madame de Graffigny », Lumen (Academic Printing and Publishing Kelowna, British Columbia), XXII, 2003, p. 103-116.
– « Cléomène et Caton, deux figures du philosophe dans le théâtre de Madame de Graffigny », in P. Hartmann (dir.), Le Philosophe sur les planches, L’image du philosophe dans le théâtre des Lumières : 1680-1815, Strasbourg, PU de Strasbourg, 2003, p. 55-67.
– « Les portraits de femmes auteurs ou l’impossible représentation », in Espaces de l’image, Europe XVI-XVIIe siècles, Nancy, PU de Nancy, 2002, p. 35-57.
– « Madame de Graffigny et les amertumes de la passion ou d’un cruel autoportrait dans Les Saturnales », SVEC (Oxford, Voltaire Foundation), 12, 2001, p. 467-476.

DIVERS

– Note sur une occurrence de « voltairien » : « Une lettre de Madame de Graffigny », Cahiers Voltaire, 2, 2003 (« Enquête sur les voltairiens coordonnée »), p.66-268, .
– Aide à l’annotation du volume 7 de la correspondance de Madame de Graffigny.

NON PUBLIÉ

– « Au verso des Lettres d’une Péruvienne: Françoise de Graffigny », thèse de littérature, Université de Nantes, 2008.
Traduction de Mariamne (1613), d’Elisabeth Cary (maîtrise d’anglais).