Agnès COUSSON

20 rue de Cornouaille, 29 490 Guipavas, France *agnes.cousson@laposte.net
 
MC * Université de Brest, Centre d’Etude des Correspondances et des Journaux intimes * Littérature française * XVIIe siècle
 
Les genres personnels féminins (correspondances religieuses et mondaines, mémoires, récits de vie), L’intimité et l’expression personnelle à l’Âge classique, Education morale et culture au XVIIe siècle


ARTICLES
– « Témoigner de sa captivité : les Relations des signeuses de Port-Royal », in Témoigner aux XVe, XVIe et XVIIe siècles, Clermont-Ferrand, PU Blaise Pascal (à paraître).
– « Dire je à Port-Royal », Le Magazine littéraire, mars 2013 (« L’Écriture de soi ») (à paraître).
– « « L’Écriture sous surveillance, l’expression du moi dans les lettres des religieuses de Port-Royal » », in Correspondances, philosophie et religion, numéro de la revue en ligne Centre d’Étude des Correspondances et des Journaux Intimes de Brest (à paraître).
– « L’autoportrait dans la Relation de captivité d’Angélique de Saint-Jean Arnauld d’Andilly », in L’Autoportrait en littérature du Moyen-Âge au XVIIe siècle, Rennes, PU de Rennes (à paraître).
– « Entre le permis et le possible, quelle place pour le moi dans les lettres des religieuses de Port-Royal ? », Épistolaire (Revue de l’A.I.R.E.), 38, 2012.
– « “Nous sommes les plus heureuses filles du monde”, la captivité des religieuses à Port-Royal des Champs à travers leurs lettres », in J. Lesaulnier (dir.), Port-Royal et la prison, Paris, Nolin, 2011, p. 177-196.
– « Raconter la réforme : de l’histoire au mythe », Chroniques de Port-Royal, 60, 2010, p. 131-144.
– « Les tentations de la correspondance : l’exemple d’Angélique de Saint-Jean Arnauld d’Andilly », XVIIe siècle, 244, juil. 2009, p.493-509.