La Société Internationale pour l’Étude des Femmes de l’Ancien Régime, société savante née en 2000, a pour vocation l’étude des conditions de vie, des actions, des oeuvres et de la pensée des femmes des périodes précédant la Révolution française. La Siefar travaille à mieux faire connaître ces domaines, pour rendre visible la présence des femmes dans la vie économique, politique, intellectuelle, scientifique et artistique des siècles passés et faire cesser le silence qui continue trop souvent à régner. Par la conservation des savoirs menacés d’oubli, par la production de savoirs nouveaux et par la diffusion des recherches effectuées, la Siefar entend contribuer à l’approfondissement de la réflexion et des connaissances sur le genre et sa construction.

Adhésion 2021

La SIEFAR a besoin de vous !

 


 

La SIÉFAR publie

 

Les Parisiennes : les femmes dans la ville (Moyen Âge – XVIIIe siècle

Etudes réunies par Jeanne Chiron, Nathalie Grande, Ramona Herz-Gazeau, Julie Pilorget et Julie Piront

couv_les_parisiennes

Les actes du colloque de la SIÉFAR de 2017 sur les Parisiennes viennent de paraître aux Presses d’Artois Université.
Géographes et sociologues s’accordent pour penser que la ville du XXe siècle a été faite par et pour les hommes. Si les études de genre permettent d’interroger les pratiques et les politiques de la ville aujourd’hui, que peut nous apprendre l’histoire sur la place, l’activité et les représentations des femmes dans les centres urbains ? En faisant converger différents regards (histoire sociale, économique, religieuse et culturelle, histoire du droit et des institutions, études littéraires), les analyses de ce volume contribuent à rendre visibles la présence et les actions des femmes, des plus humbles aux plus célèbres, et les mettent en perspective avec leurs représentations. Paris, en tant que centre urbain majeur et creuset privilégié des modèles sociaux et culturels français, apparaît comme un lieu à la fois exemplaire et singulier pour construire ce savoir. En parcourant les rues de la capitale, en entrant dans ses couvents comme dans ses prisons, en visitant ses salons et ses théâtres, ses lieux de promenade aussi bien que ses lieux de commerce, lectrices et lecteurs verront se dessiner des rapports de genre parfois inattendus que subissent ou qu’exploitent les Parisiennes.
Voir la table des matières sur le site de l’éditeur.

 

 

 

 


Une femme à l’affiche

MadameDacier

 
 
 
ANNE LE FÈVRE DACIER
Philologue, traductrice (œuvres latines et grecques), critique littéraire – 1645-1720
300e anniversaire de sa mort
(Portrait attribué à Netscher [Collection du Chateau de Brissac])

À découvrir

 

  • Les Époux Dacier, numéro thématique de la revue Littératures classiques, n°72, 2010
  • l’ouvrage Madame Dacier, femme et savante du Grand Siècle (1645-1720) d’Éliane Itti, Paris, L’Harmattan, 2012
  • le site Madame Dacier
  • La notice d’Anne Dacier dans le Dictionnaire des Femmes de l’ancienne France de la SIÉFAR