Emilie HAMON-LEHOURS

1 chemin des Beaux Bois, 44320 Arthon-en-Retz, France * emilie.lehours@sfr.fr


Enseignante-chercheuse libérale / chargée de cours (Nantes) * Etudes italiennes (littérature, civilisation, culture italiennes), XVI-XVII/XIXe siècles


Etudes de genre (arts, littérature italienne), rapport texte/image, biographies d’artistes/fortune littéraire.


ARTICLES
– « Entre prière et bannière philogyne : Arcangela Tarabotti, religieuse engagée », in Fr. Le Guennec (dir.), Savantes femmes et Citoyennes de Tendre en Europe, Paris, L’Harmattan, 2014, pp. 163-186. (Arcangela Tarabotti était en relation avec Gabriel Naudé et a fait publier son premier ouvrage en France pour éviter la censure italienne).
– « Elisabetta Sirani (1638-1665) : entre réalité et phantasme littéraire », Revue des Études italiennes (Paris, L’Âge d’homme), 1-2, janvier-juin 2014, pp. 13-25. (Elisabetta Sirani a connu une fortune littéraire française importante)
– « Le pinceau d’Elisabetta Sirani sous la plume de Stendhal : de la biographie larvée à la mythisation », HB, Revue des Études Stendhaliennes (Paris, Eurédit), 18, 2014, pp. 459-472.
– « La fortuna letteraria di Elisabetta Sirani nel Settecento in Francia e in Inghilterra », in S. Frommel (dir.), Forestieri a Bologna e bolognesi nel mondo, Bologna, Bononia UP, 2013, pp. 487-497.
– « Plutarque, source d’inspiration de l’iconographie féminine », in O. Guerrier (dir.), Plutarque de l’Âge classique au XIXe siècle, Grenoble, Jérôme Millon, 2012, pp. 89-102.


NON PUBLIÉ
– Elisabetta Sirani (1638-1665) : de l’Amazone à la Sirène, thèse de doctorat (dir. Dubard de Gaillarbois Frédérique), Université de Paris IV-La Sorbonne, 2010.
– Les femmes-peintres dans l’Italie du XVIIe siècle, mémoire de DEA (dir. Dubard de Gaillarbois Frédérique), Université de Paris IV-La Sorbonne, 2005.